You are here

Vers une maîtrise durable du parasitisme gastro-intestinal dans les élevages de ruminants : le cas de l’élevage ovin laitier des Pyrénées-Atlantiques

Job Type:

Contexte

Les ovins élevés au pâturage sont inévitablement infestés par les strongles gastro-intestinaux qui occasionnent des pertes de production importantes, particulièrement dans les régions de l’arc Atlantique telles que les Pyrénées-Atlantiques. Depuis plusieurs décennies, la lutte contre ces parasites s’organise autour des molécules chimiques à activité anthelminthique. Toutefois, ces traitements représentent une charge financière pour l’éleveur, leur rejet sur les prairies a un impact environnemental négatif et leur utilisation répétée provoque l’apparition de résistance dans les populations de strongles.

Le stage s’inscrit dans le projet PARALUT (région Nouvelle Aquitaine) et le projet SMARTER (Europe). PARALUT a pour objectif l’évaluation et la promotion d’une approche intégrée de la maîtrise du parasitisme s’appuyant sur la sélection génétique et l’utilisation d’alicaments à effets anthelminthiques (plantes à tannins). SMARTER vise à adapter la sélection génétique aux nouveaux critères de performances tels que la résilience et la santé des animaux, notamment concernant les risques parasitaires.

Pour cela, dans le bassin de production de lait de brebis des Pyrénées-Atlantiques, une enquête approfondie auprès de plus de 500 éleveurs de race locale adhérents au Centre Départemental de l’Elevage Ovin a été réalisée en 2019, visant (i) à connaitre les pratiques de maîtrise du parasitisme des éleveurs, et (ii) à évaluer l’acceptabilité des éleveurs à mettre en œuvre des itinéraires techniques couplant l’introduction de la sélection génétique avec l’apport d’alicaments (granulés de sainfoin) en bergerie.

Objectifs du stage

  1. Comprendre et expliquer la diversité des pratiques de gestion du parasitisme sur le territoire
  2. Identifier les préférences des éleveurs parmi des objectifs de production, de santé, et de résilience du troupeau
  3. Proposer un dispositif d’accompagnement de la filière ovin lait des Pyrénées-Atlantiques vers une maîtrise durable du parasitisme gastro-intestinal

Contenu du stage

  • Analyse de l’enquête réalisée auprès des éleveurs en 2019 (typologies, analyse de réseaux). (cf. objectif 1 ; 2 mois)
  • Construction d’un questionnaire de recueil des préférences des éleveurs concernant les caractères attendus d’un troupeau. Mise en œuvre du questionnaire en individuel ou lors de réunions collectives et analyse des résultats (cf. objectif 2 ; 3 mois). Après le stage, le questionnaire sera utilisé pour approfondir l’enquête dans les pays partenaires (Uruguay, Grèce, Italie et Espagne).
  • A partir des résultats obtenus et de la littérature, proposition d’un dispositif d’accompagnement des acteurs concernés (éleveurs, vétérinaires, organismes de sélection, etc.) (cf. objectif 3 ; 1 mois)

Plusieurs déplacements dans les Pyrénées-Atlantiques sont à prévoir pour dialoguer avec les techniciens du Centre Départemental de l’Elevage Ovin (CDEO) et réaliser le recueil de préférences auprès des éleveurs.

Profil recherché

Elève ingénieur agri/agro, vétérinaire ou équivalent M2

Capacités d’analyse, de synthèse et de rédaction. Qualités d’organisation.

Maîtrise de Word, Excel et R.

Avoir le permis B et disposer d’une voiture.

Autres informations

Stage de fin d’étude (6 mois)

Début du stage de février à avril, en fonction des disponibilités de l’étudiant.

Encadrement principal : Marion SAUTIER (INRA-ENSAT), UMR GenPhySE, Equipe Systèmes d’Elevage Durables

Co‐encadrement par un groupe de travail : Idele, INRA, CDEO

Conditions matérielles

  • Gratification : 500 €/mois environ
  • Frais de déplacements remboursés selon barèmes INRA
  • Localisation : Castanet-Tolosan (31) avec déplacements à prévoir dans les Pyrénées- Atlantiques.
Contact: 

Marion Sautier

email: 
Marion dot Sautier at inra dot fr
Phone: 
0561285121