Multifonctionnalité de légumineuses sources de tannins en cuniculture- analyse de l'intérêt du nutritionnel du sainfoin et de son rôle sur la santé digestive.

Job Type:

Multifunctionality of leguminous sources of tannins in rabbit feeding - analysis of the nutritional value of sainfoin and its role in digestive health.

Partenaires impliqués :
INRA Toulouse, UMR1388 GenPhySE Castanet-Tolosan, équipe SYSED (SYStème
d'Elevage et Durables), Thierry GIDENNE
ENV Toulouse, UMR 1225 IHAP (Interactions Hôte Agent Pathogène), Hervé HOSTE.
Arrivé-Bellané Nutrition Animale, Antoine Bretaudeau & Philippe Roy
Multifolia, Pascale Gombault
Mots clés : lapin, alimentation, besoins nutritionnels, santé digestive, tannins, parasitisme

A - CONTEXTE GENERAL DU PROJET
Conscients du problème de la résistances aux antibiotiques et aux antiparasitaires, ainsi que du rejet social de ces pratiques, les acteurs de la filière cunicole recherchent des solutions alternative à l'utilisation d'antiparasitaires, tout en optimisant l'alimentation des animaux. L'emploi des plantes à tannins pour maîtriser le parasitisme permettrait de diminuer l’utilisation d'antibiotiques et d'anthelminthiques. Les études menées par l'équipe d'Hervé Hoste (UMR IHAP) ont montré l'effet favorable de l'ingestion de légumineuses à fortes concentrations en tannins condensés, tel que le sainfoin, sur la résistance des petits ruminants aux helminthoses (nématodes gastro-intestinaux; Hoste et al., 2006; 2012). Une première étude sur le rôle du Sainfoin chez le lapin en croissance pour contrôler une infestation parasitaire (nématode) a donné des résultats encourageants (Legendre et al., 2017). Au plan nutritionnel, le lapin possède des spécificités en tant qu'herbivore et monogastrique: outre des besoins élevés en énergie et protéines, il présente en plus un besoin élevé en fibres, (Gidenne, 2015), dont un besoin en lignines, en vue de réduire les risques de troubles digestifs. Ainsi, l'emploi de légumineuses riches en protéines et en fibres, permettrait de répondre à ce triple challenge nutritionnel, et pourrait contribuer à la maîtrise du parasitisme de par leur richesse en tannins.

B. OBJECTIFS du programme de thèse
L'objectif central de la thèse est d'étudier les différentes fonctions d'une "nouvelle" légumineuse, le sainfoin, en alimentation cunicole. En effet, le sainfoin possède une concentration élevée en tannins condensés, en fibres et en lignines, tout en apportant de l'énergie et des protéines. Cette plante fourragère, historiquement bien connue en nutrition animale, n'est pas utilisée en systèmes cunicoles, car on ne connait pas précisément ses propriétés antiparasitaires et nutritionnelles pour le lapin reproducteur ou le lapin en croissance. L'utilisation du sainfoin en cuniculture est donc une véritable innovation, car cela permettrait de répondre à un quadruple objectif: protection antiparasitaire (nématodes et coccidies), apports de fibres et de lignines pour réduire les risques de diarrhée du lapereau, apports de nutriments digestibles (énergie et protéines). Actuellement, il est possible de se procurer du sainfoin déshydraté (donc stockable), via la société Multifolia (partenaire de ce projet), mais on ne sait pas optimiser son incorporation en formulation cunicole pour exprimer ses propriétés antiparasitaires et nutritionnelles selon le type d'animal (adulte en reproduction ou jeune en croissance.
Ainsi, les objectifs de ce projet seront:
* Préciser les propriétés nutritionnelles et antiparasitaires du sainfoin déshydraté, pour le lapin en croissance et l'adulte.
* Préciser les propriétés du sainfoin déshydraté, pour le contrôle des troubles digestifs du lapin en croissance.
* Etudier des stratégies d'alimentation optimales pour contrôler le parasitisme et les risques digestifs sans dégrader l'efficacité alimentaire

C. RESULTATS ATTENDUS ET PERSPECTIVES
Sur un plan cognitif, il s'agit d'améliorer nos connaissances sur les interactions entre nutrition et santé et en particulier sur les impacts de tannins condensés sur la valeur nutritive de l'aliment et sur le parasitisme du lapin. Sur un plan plus finalisé, il s'agira de proposer des stratégies alimentaires (seuils de matières premières à tannins, apports d'énergie et de protéines, apports de fibres,....) innovantes dédiées aux systèmes cunicoles. Il est attendu de promouvoir l'utilisation du sainfoin déshydraté, comme un nouvel ingrédient multi-performant, à visée nutritionnelle et sanitaire en systèmes cunicoles.

Profil du doctorant(e) & financement

Le candidat devra avoir une formation et un tropisme pour les systèmes d’élevage et pour l'analyse statistique de données. Il devra démontrer une volonté d’allier le travail de terrain et celui de laboratoire. Une disponibilité et une autonomie fortes sont nécessaires pour mener de front des travaux en station expérimentale et en laboratoire de recherche. Une formation d'ingénieur agronome ou de vétérinaire est souhaitable. Des compétences en agronomie, zootechnie, statistiques sont recherchées. Des compétences en physiologie digestive, pathologie digestive sont un atout supplémentaire.

Laboratoire d’accueil principal : INRA, Centre de Toulouse, UMR 1388 GenPhySE, équipe SySED (système d'élevage et durabilité) 31320 Castanet-Tolosan (https://www.toulouse.inra.fr/genphyse/)

Directeur de thèse : Thierry GIDENNE : INRA Toulouse, GenPhySE, équipe SYSED (SYStème d'Elevage et Durables) ;
Co-directeur de thèse : Hervé HOSTE, ENV Toulouse (UMR 1225 IHAP, "Interactions Hôte Agent Pathogène".
Contacts : Thierry GIDENNE : 0561285103 // thierry.gidenne@inra.fr ; Hervé HOSTE : 05 61 19 38 75 // h.hoste@envt.fr

Le montant de la bourse de doctorat est d'environ 1800 euros bruts / mois. Il s'agit d'une bourse CIFRE, qui sera attribuée après avis favorable de l'ANRT au vu du programme de thèse et du dossier du candidat. Un comité de pilotage de doctorat sera constitué, et l'étudiant(e) sera inscrit à l'école doctorale SEVAB (INP, Univ. Toulouse). Ce programme de doctorat permettra une formation solide en recherche agronomique à l'INRA avec un encadrement multidisciplinaire et des collaborations avec le secteur privé.

Dossier de candidature

Chaque candidat devra adresser par courriel à Thierry GIDENNE (thierry.gidenne@inra.fr) et
Hervé Hoste (h.hoste@envt.fr), avant le 25 juin, un dossier comprenant :
un Curriculum Vitae (incluant les notes obtenues au Master, si elles sont disponibles)
une lettre de motivation pour le sujet de thèse proposé,
une lettre de recommandation de son encadrant de ou de stage de fin d'étude
Un entretien d'admission sera organisé avec le candidat et les 4 partenaires du projets, durant la première quinzaine de juillet.

Références
Gidenne T 2015. Dietary fibres in the nutrition of the growing rabbit and recommendations to preserve digestive health: a review. Animal 9, 227-242.
Hoste, H., Jackson, F., Athanasiadou, S., Thamsborg, S.M., Hoskin, S.O., 2006. The effects of tannin-rich plants on parasitic nematodes in ruminants. Trends in Parasitology 22, 253-261.
Hoste, H., Martinez-Ortiz-De-Montellano, C., Manolaraki, F., Brunet, S., Ojeda-Robertos, N., Fourquaux, I., Torres-Acosta, J.F.J., Sandoval-Castro, C.A., 2012. Direct and indirect effects of bioactive tannin-rich tropical and temperate legumes against nematode infections. Veterinary Parasitology 186, 18-27.
Legendre H, Hoste H and Gidenne T 2017. Nutritive value and anthelmintic effect of sainfoin pellets fed to experimentally infected growing rabbits. Animal 11, 1464-1471.

Contact: 

Thierry Gidenne

email: 
Thierry dot Gidenne at inra dot fr
Phone: 
0561285103